maquette-ateliers-massage-crane

Modelage crânien du nourrisson

Dès la naissance 

Le bébé né par voie basse subit au niveau de son crâne des contraintes très importantes pour arriver à la sortie et passer le bassin de sa mère. Son crâne étant malléable, les os se « chevauchent » pour permettre le passage dans le bassin. Des troubles peuvent s’ observer lorsque la naissance est difficile (mauvaise position du bébé avant engagement dans le bassin, aide à la naissance avec spatule, forceps ou ventouse, prématurité, grossesse gémellaire, souffrance foetale). On peut alors observer outre une déformation inesthétique du crâne une diminution des micro mouvements crâniens ce qui peut gêner ou retarder le développement moteur du nouveau né. La compression des nerfs crâniens qui en découle peut causer un reflux gastro œsophagien, un canal lacrymal bouché, une nervosité ou des pleurs inexpliqués, des troubles de la vue, des troubles ORL récurrents, un torticolis positionnel avec « le syndrome de la tête plate » appelé « plagiocéphalie ».

Lors du modelage crânien, les mains du thérapeute se placent autour du crâne du bébé sur les « plaques osseuses »  puis « écoutent » le mouvement lésionnel pour ensuite le corriger. C’est une approche très douce et non dangereuse pour le bébé. Il est bien fréquent que ce dernier s’endorme ou au contraire soit très présent au soin. Si bébé pleure, ce n’est non pas pour exprimer une douleur mais plutôt un mécontentement de sentir une « contrainte manuelle » sur son crâne. Si bébé ne s’est pas endormi pendant la séance il le fera après, c’est fatiguant pour lui de recevoir ce type de soin car on libère des tensions.